Accueil | Premier hydravion | Hélicoptère | Nacional Pescara | Moteurs à pistons libres | Bilan d'énergie

HYDRAVION LANCE TORPILLES

Mon père a 20 ans quand il termine ses études pour être avocat. Il m'expliqua qu'il avait appris l'aéronautique rapidement et qu'il fit le siège pendant 6 mois du bureau d'Eiffel pour obtenir l'essai en laboratoire d'un modèle au I/20 d'un grand appareil marin qu'il a étudié.

Dans le livre d'Eiffel "LA RESISTANCE DE L'AIR ET L'AVIATION", nous pouvons trouver les caractéristiques de l'Hydravion PATERAS-PESCARA.
- Surface portante 72 m²
- Surface empennage horizontal 8 m²
- Poids à vide 1 650 kg
- Poids en ordre de marche 2 800 kg
- Groupe moto-propulseur 2 moteurs Gnône de 200 ch
- Deux flotteurs elliptiques de 1,6x0,75 ayant 9 m de long.
L'envergure est de 19 m, sa longueur 15 m et sa hauteur de 4,4 m.


Pour les différentes manoeuvres de son hydravion, mon père utilisa la flexibilité de son aile, grâce à laquelle il peut la rendre plus porteuse au moment du décollage.

La presse italienne de l'époque se faisait l'écho suivant :
"Le premier hydravion lance torpille construit dans le monde n'a pas été l'élaboration d'un technicien aéronautique mais bien d'un avocat, en 1912 Monsieur Raoul Pateras-Pescara de Brindisi. Il propose à la marine l'idée de l'hydrotorpilleur. Sans aucun doute Pateras a la passion pour l'aviation et son génie ne fut pas ordinaire pour concevoir un tel appareil. Le plus surprenant fut que si la proposition était venu d'un technicien, la marine ne l'aurait pas accepté. Elle chargea le capitaine de génie navale, l'ingénieur ALLEXANDRO GUIDONI qui était un pionnier de la technique de pilotage. Il avait transformé en 1911 un aéroplane Farman en hydravion. L'appareil fut construit à l'arsenal de Venise." La conception et la structure de l'hydravion était tout à fait originales, poids à vide 1600k. Il s'agissait d'un monoplan, le plus grand qui a été construit à cette époque. Les ailes (ouverture 19 m, profondeur 3.9 m, surface 70m²) composées de bois et d'aluminium entaillé, étaient appliquées à une traverse centrale. Elle présente une ouverture d'un mètre dans laquelle tourne deux hélices activées chacune par un moteur GNOME de 200CV. La puissance récupérée n'était que de 160cv, les réducteurs de rotation d'hélices faisaient perdre de la puissance.





Accueil | Premier Hydravion | Hélicoptère | Nacional Pescara| Moteurs à pistons libres| Bilan d'énergie