Accueil | Savoir-faire | Capteurs | Station Agrométéorologique | Articles | Contact

STATION BEARN

La station est livrée entièrement équipée avec portique en AG3 oxydation chromique, chassis
inverseur de 0.5 m et bras support de capteurs en acier inoxydable.
Elle comprend une centrale d'acquisition de données et de traitement PATERAS II protégée par un boîtier en acier inoxidable. Cette centrale de mesure est équipée d'un logiciel BEARN mis au point en collaboration étroite avec l'INRA. Il comprend un menu permettant de choisir la paramétrage, le gain, le décalage de zéro et le test de chaque voies. Un logiciel de traitement des données fournissant toutes les 15 mn les valeurs des capteurs et les calculs suivants :

Plusieurs capteurs équipent la station BEARN


L'ensemble est équipé :
EXPERIENCES

1994 - BEARN en BEAUCE devant la coopérative de BONNEVAL.
2 Parcelles de Blé. Mélange de deux variétés Soissons et Rossigny.


Une parcelle dont l'irrigation est pilotée par un BEARN et une autre pilotée par les habitudes régionales.
Les rendements des deux parcelles ont été contrôlés par GEVES (Groupe d'Etudes et de Contrôle des Variétés et des Semences). Espèce : TRITICUM AESTIVUM

Différence 0,72 soit de l'ordre de 72/45x100 = 1,6%

La profession pourrait répondre à cette question :

Faut-il déplacer des enrouleurs et des tubes d'irrigations pour justifier 1,6% de plus de rendement ? Est-ce le surplus d'eau qui est responsable de cette très légère différence ?


1984 - L'ETR DANS LES LANDES, Utilisation d'un BEARN

Depuis 1979, la Météo Nationale Française se sert d'un prototype BEARN. Nous sommes ici en opération de Bilan pour l'opération front Landes. Il a été utilisé pour la première fois à Lugos dans les Landes, puis à Korhogo en côte d'Ivoire.

Les éléments mobiles du Centre National de Recherches Météorologiques comprennent un BEARN.



BILAN D'ENERGIE AUTOMATIQUE REGIONAL NUMERIQUE
"BEARN"
(Brevet PESCARA)

L'évapotranpiration réelle d'un couvert végétal est déterminée par le calcul de son bilan d'énergie.
Elle peut être mesurée 1/4 d'heure par 1/4 d'heure.
Les mesures présentées ici proviennent en direct d'une station "BEARN" installée à la Station de Bioclimatologie de Grignon.

Combien faut-il apporter d'eau?
Cette mesure directe est le seul moyen de suivre les pertes réelles d'une culture en vue de la programmation des quantités d'eau à apporter par irrigation.

Quand faut-il irriguer?
Le rapport entre cette évapotranspiration réelle et l'évapotranspiration potentielle est un indicateur de l'état hydrique du végétal, comme la radiothermomètrie, le flux de sève, le capteur de diamètre et le potentiel foliaire, en vue de la détermination du moment de l'irrigation.

STATION DE BIOCLIMATOLOGIE
INRA - GRIGNON

Accueil | Savoir Faire | Nos Capteurs | Contact