Acceuil | Premier hydravion | Hélicoptère | Nacional Pescara | Moteurs à pistons libres | Généalogie illustrée | Revue | Bilan d'énergie

Généalogie illustrée vue par Christian fils de Raoul, d'après mon Grand-père Gustave qui raconta à son père Teodoro Pateras et une partie de sa vie à ma sœur aînée Marie Louise devenue par son mariage Bidal d'Asfeld. Et les recherches à Rome de Sylvia Pateras-Pescara.

Note de l'auteur du site : Les Pateras-Pescara de Castelluccio descendants de Téodoro Pateras qui veulent figurer dans ce site m'écrivent en proposant leur présentation en tenant compte de celle qui est en exemple. Il s'agit de proposer une histoire concernant des événements de l'Histoire militaire, technique et politique. Chacun pourra ainsi faire état de ces ancêtres d'une façon plus rigoureuse. Les dates de naissances et de décès pourront figurer . Le site permettra de pouvoir compléter son information par des liens indiqués en bleu d'accéder à d'autres sites, principalement WIKIPEDIA.



BRANCHE DES PATERAS-PESCARA




Préambule :
Les Marquis de Castelluccio vivaient principalement à Naples et le premier est mentionné vers 1600.
Ils sont responsables d'une forteresse féodale Castelluccio inferior qui avait appartenus aux seigneurs de Castelluccio et aux Pescara di Diano d'après une analyse du Ministère de la culture italienne faite en avril 1999. Sous toute réserve de précision, j'ai préféré commencer à l'histoire de la création de mon nom de famille., c'est à dire à mes arrières grands parents paternels.

- Téodoro Pateras (1828- ) épouse
- Adélaide Pescara di Diamo marquise de Castelluccio (1840 - 1923)
         * Ils ont deux enfants :
- Dont Gustave(1863 - 1948) épouse
- Alicia Box de Auzon, qu'il quittera en 1903
         * Ils ont 3 enfants qui ont vécus :
- Raoul Pateras-Pescara de Castelluccio (1890 -1966)
  Les enfants de Raoul:
   - Raoul Pierre
    - Henri 4/09/1927 (Henry), fils de Raoul/Marie-Louise de Bie de Westvoorda qui aura 6 enfants, à ce jour décédé
    - Marie Louise (1928) qui épousera un descendant direct du Maréchal, Claude François Bidal d'Asfeld
   - Christian de Pescara (29/08/1939)épouse Bernadette Crescenzo (7/02/1940, 04/02/1999)
         - Quatre enfants : Christophe, Bénédicte, Enrique, Clotilde
- Maria Adelaide Pateras-Pescara
- Henri (1903 -…..) (Rico) qui aura un fils Marc.
- Gustave (1863 - 1948) avec Carolina Garagnani (1868), Artiste et chanteuse de la Scala de Milan.
* Ils ont trois enfants : Aurelio, Marco, Cesario (noms Di marco et Cesario souvenir de Marie Louise).


Le grand-père de Sylvia : Aurelio Augusto Giustiniano (1900 La Spezia/+ 1949 New York).
Aurélio épose Rina Bersano (1902 Asti/+1991, Italie)
Dont Marco Aurelio Pateras-Pescara épouse Margarethe Herrmann (1923 Fulda/ +2005 Alsbach, Allemagne)
Dont Sylvia (1955 Los Angeles)
Sylvia Pateras-Pescara mari Harald Weber (1954 Fulda, Allemagne), fils Erik (1900) et Lars Pateras-Pescra (1902)


Présentation de Adelaïde et Thédoro
- Adélaïde Pescara di Diano, XI marquise de Castelluccio, Baronne d'Agramonte.
(1840 - 1923 ) Il existe un tableau en Grèce chez les descendants du frère Gustave.
Teodoro Pateras (1826 - 18..) l'enlève et l'épouse, au scandale de la Société italienne, car elle appartient à l'une des sept plus vielles familles de Naples.
Photo Christian de Pescara La lignée à partir des descendants masculins s'est éteinte avec le décès du Marquis de Castelluccio.
Par décret le 12/04/1910 du roi Victor Emmanuel III, le nom de famille est devenu : Pateras-Pescara de Castelluccio.
En d'autres termes : Le roi d'Italie accorda en 1910 à notre grand-père Gustave le droit d'ajouter à son nom de Pateras celui de sa mère, Pescara, avec le titre de marquis de Castelluccio. Le décret précise que c'est applicable pour les déscendants de Téodoro Pateras.



D'après le dictionnaire "Dizonanario del Rissorgimento Nazionale" de 1933. Et des récits de notre grand-père Gustave (1863 Naples - 1949 Savone) son premier fils.

Photo Christian/Clotilde> </TD>
	<TD> Teodoro Pateras  est d'une famille noble. Le nom est Grec. Il est né en 1828 à Naples. Epris de liberté, vers 1848, il devient vétéran de Venise pour
combattre sous les ordres du général Pepe. L'année suivante sous le commandement du général Arcioni, il combat sous les murs de Rome. Le 30 avril,
 gravement blessé, il reçoit du triumvirat républicain le grade de capitaine. Il rentre à Naples pour devenir littéraire et s'occupe de politique.<BR>
 Il était surveillé par la police des Bourbon qui le suspecte d'avoir participé à l'expédition de Sapri  et il est poursuivi par un mandat d'arrêt.<BR>
 Il réussit à s'échapper dans un sac postal qui fut mis sur une diligence qui allait à Londres. Il se rend ensuite en Suisse, il est avec Adélaïde.<BR>
 En 1960, il rejoint Garibaldi pour son expédition en Sicile. Revenu à Naples, il est nommé Colonel car il a démontré sa grande capacité militaire et
 son patriotisme. C'est un grand admirateur des théories de Mazzini, il n'hésite pas à la promotion de la république. Garibaldi  acceptera une monarchie
  pour que  Victor Emmanuel devienne roi d'Italie. <BR><BR></TD>
</TR>
</TABLE>
<BR><BR><BR><BR><BR>
<TABLE BORDER=0>
<TR>
	<TD>En 1966 est publié son livre 1876 Teodoro Pateras fonda l'"Annuario di statistica"
ANTICO 6465 6471 -1-2-3-4-5-6.
" Archivio di statistica
-A.1, (1876)-a.8, n.4 (1883) - ROMA
Tipographia Elzeviriana 1876 - 1883,-v. ;23 cm.
(Trimestriale. - Fondato da Teodoro Pateras)




" Notre grand-père raconta à Marie Louise ,qu'une fois nommé capitaine, son père Teodoro Pateras passa aux ordres de Général Garibaldi à Rome, contre les Français, Faisant partie des conspirateurs républicains contre la monarchie absolue des Bourbons, il fut condamné à mort. par contumace, car il s'était enfui en Suisse . C'est alors qu'il s'éprend d'Adélaïde Pescara, marquise de Castelluccio, Baronne d'Agramonte. Il l'enlève l'épouse, au scandale de la Société italienne. car elle appartient à l'une des sept plus vieilles familles de Naples ".
" Revenu en Italie, il ne parvint pas avec Garibaldi à établir une république mais les Bourbons de Savoie revinrent, en monarchie constitutionnelle. Le roi Victor Emmanuel confia à Teodoro Pateras le commandement de trois provinces des Abruzzes avec le titre de gouverneur des Abruzzes. " " Directeur d'un des principaux journaux de Naples. Il dirigea, à partir de 1873, le renouvellement du registre de la Population, sur la demande du Gouvernement romain. Il devient alors gouverneur de la province de Gênes et se rendit célèbre par les discours qu'il prononçait en véritable tribun, discours précieusement gardés dans les archives militaires jusqu'à la dernière guerre.
En 1876 Teodoro Pateras fonda " l'Annuario di statistica"
Avec sa statue sur le mont Janicule, il a une rue qui porte son nom.
Notre grand-père Gustave, premier fils de Teodoro Pateras, Tout jeune il avait effectué un long voyage jusqu'en Argentine en 1889. Il était directeur de la compagnie d'assurance la Patria, il a été mandaté à Buenos Aires pour étudier le projet de train de Santa Fé à Buenos Aires.
Il est Mandaté par sa compagnie d'assurance dont le siège était à Venise, il devait séjourner plusieurs mois pour cette étude.
Il fut invité par le directeur du journal " La Prensa " dans leur superbe hôtel particulier, où il fit la connaissance de son épouse Alicia, femme d'une culture exceptionnelle, parlant 5 langues, Alicia était française par son père, cousin de Désirée Clary (1777 - 1860) et hollandaise par sa mère née de Box, fille du ministre plénipotentiaire de Hollande en Argentine. Elle y resta, pour se marier, à Auzon . Sa fille Alicia avait à l'époque 22 ans. Mon grand père s'intéressa à la jeune fille, séduit par sa gaîté, ses yeux d'un bleu profond et une magnifique chevelure blonde lui descendant à la taille. (témoignage de Marie Louise).

Il la rencontra avec sa gouvernante à Pau devant une pâtisserie. Son père Auzon, vice-roi des Indes Hollandaise avait une demeure sur les coteaux de Gan où il se reposait. D'après mon père Raùl venant à Pau dans les années 50 rencontrer le patron de Turboméca, il en profita pour voir la maison sur les coteaux de Gan, où habitait sa mère Alicia et me raconta l'aventure d'un domestique qui voyant les Pyrénées très proche s'en alla à pieds déclarant qu'il partait pour une journée de randonnée. Il revint une semaine après. Il me parla d'une reconnaissance de Bernadotte qui avait eu son équipement militaire financé par la famille Auzon. (témoignage de Christian rapportant les propos de Raoul à Pau).


Pour mémoire, le deuxième fils de Teodoro Pateras, Cesare (1873 - 1954) devenu un avocat célèbre à Rome où il fera construire par Marcelo Piacentini en 1928, au 251 rue Giulia le palai Pateras Pescara. Aujourd'hui ce bâtiment est occupé par le consulat de France.
Julia Box de Aüzón mère d'Alicia décéda à Barcelone en décembre 1928. Le faire part de décès était dans les journaux : Ayant reçu les saints sacrements et la bénédiction apostolique.
Son fils Max et Alicia Eugène Auzon marquise Pateras-Pescara de Castelluccio
Sa belle fille Petrona Perez et ses petit enfants
Marquis Raùl Pateras-Pescara de Castelluccio, Enrique Pateras-Pescara de Castelluccio
Edgardo E. Auzon, Consuelo Auzon de Lizarreùde et Mercedes Auzon de Pondal
Maria Luisa de Bie, marquise Pateras-Pescara de Castelluccio, Ida de Castelnuovo Auzon
Enrique et Lizarralde Ventura Pondal. Petits enfants et la famille.
Priez pour elle dans vos prières.


BRANCHE DES DONIN DE ROSIERE




D'après un cousin Marc VAUTERIN

Objet : Hommage à mon Grand-Père 'Papiche'






Claude Donin ROSIERE (1584-1674) en 1627,
épouse Aynar de Chaix (8 enfants)


Jacques Donin de Rosière (1628-1698),
garde du corps de Sa Majesté en 1677
Epouse Marie Serre (1 fille) puis Marie Basset (5 enfants),


Etienne Donin de Rosière (1657-1736)
Premier Consul de la ville de Bourgoin (Isère)
Epouse Laurence Laurent 9 enfants dont


Louis Donin de Rosière (1695-1768)
Intendant du Duc de Rohan
Ami de Jean-Jacques Rousseau
Epouse Marie de Gaignard, 2 enfants
Capitaine au Corps Royal d'artillerie


Mériadec Donin de Rosière (1741-1782)
Capitaine au Corps royal d'artillerie
Epouse Jeanne Basset, 4 enfants : Camille, Hippolyte, Victorine et Mathilde


Pamphile-Antoine Donin de Rosière (1775-1845)*
Chevalier de La Légion d'Honneur
Maire de Bourgoin(Isère)
Sous-Préfet de La Tour Du Pain
Epouse Rosalie du Guast de Bois St-Just(1787-1861)
11 enfants dont le quatrième


 Mon grand-Père






Armand Donin de Rosière (1807-1844)
Commissaire de la marine, Contrôleur colonial à Pondichéry.
Epouse Georgina Turner 5 enfants dont


   René Donin de Rosière (1839-1909) Colonel d'infanterie
Epouse Berthe de Montagu née à Alger (1844-1909)*
5 enfants dont Blanche
(Qui épousa Pierre Saillard descendent par les Voulx
du 6iéme enfant de Pamphile. Ils eurent 7 enfants.) et
   René Alexandre Léonce Donin de Rosière (1878-1945)*
Papiche est né à Constantine, Publiciste, il fonda les INI en 1933.
Epouse Catherine Hûbsch, Luxembourgeoise
3 enfants : Germaine, Berthe (ma Mère), René qui eurent à leur tour 2 enfants chacun !
Je suis un fils de Berthe Donin de Rosière et du Marquis Pateras-Pescara de Castelluccio.

" Papiche " fût déporté fin 1944 à Buchenwald où il décéda.



Acceuil | Premier Hydravion | Hélicoptère | Nacional Pescara| Moteurs à pistons libres| Généalogie illustrée | Bilan d'énergie